L’Alchimiste de Paolo Coelho ou Emilie à la recherche de sa Légende Personnelle

 J’ai enfin lu L’Alchimiste (merci Anthony), ce livre qui a fait tant parler de lui depuis de sa sortie en 1988. Ce livre est tout simplement intemporel. Il aurait pu aussi bien être lu par les philosophes de l’antiquité que par les philosophes des Lumières et il sera probablement lu encore pendant des années…

Ce livre, raconte le voyage d’un jeune berger, Santiago,  à travers le désert, parti à la recherche d’un trésor enfoui aux pieds des pyramides. Lors de ce voyage, il rencontrera un tas de personnes différentes. Mais la rencontre la plus importante est celle qu’il fera avec lui-même.

Plus qu’un conte philosophique, L’Alchimiste est un livre d’initiation. On ne peut lire ce livre sans se mettre à la place de Santiago parti en voyage intiatique.

Tout au long de la lecture, je n’ai pu m’empêcher de penser à ma propre vie. De ce que j’étais en train d’en faire et à ce que je voulais réellement accomplir.  L’auteur nous parle de Légende Personnelle. Nous aurions tous un destin à accomplir et lorsque nous en aurons conscience et que nous écouterons réellement notre cœur, tout deviendra possible afin de la réaliser. Il suffit de suivre les signes de l’Univers.

Après avoir lu le livre, j’étais partagée entre deux sentiments.  Tout d’abord celui de ne pas encore avoir accompli ce voyage, mon voyage. J’ai ce sentiment de ne pas avoir encore trouvé ma légende personnelle. Et cela me déplaisait. Et puis a contrario, j’avais le sentiment que j’étais sur la bonne voie. Que je devais continuer le voyage que j’avais commencé il y a deux ans en arrivant ici à Londres. Le chemin peut être long. Le berger lui, a mis plusieurs années avant de trouver son trésor. Comme dirait La Fontaine :     « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Alors je me console en me disant qu’étant déjà consciente d’avoir une Légende à accomplir je trouverai le chemin pour y arriver. Peut importe le temps que cela prendra, il faut profiter du paysage.

Dans tous les cas, on ne sort pas indemne de cette lecture.

En lisant L’Alchimiste,  on rêve, on réfléchit et surtout on voyage dans son moi intérieur.

« C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante » L’Alchimiste

 

Publicités

4 réflexions sur “L’Alchimiste de Paolo Coelho ou Emilie à la recherche de sa Légende Personnelle

  1. Ce que tu dis de ce livre donne vraiment envie de le lire Emy!
    J’aime bien l’idée de légende personnelle, longue à trouver…
    Le 1er pas sera sans doute de lire le livre…
    Merci d’avoir partagé ça 🙂

  2. Avoir conscience d’avoir une légende personnelle est en effet le début d’une belle aventure, mais aussi d’un long voyage où on apprend beaucoup sur nous-mêmes et ce qu’on souhaite réellement faire de notre vie. C’est une quête avec parfois beaucoup d’obstacles, mais il faut toujours s’accrocher et avancer. Je crois que se trouver à l’étranger permet d’autant plus de tendre vers notre légende personnelle, car on sort de nos habitudes et nos carcans. Bonne continuation dans cette magnifique ville qu’est Londres !

    http://lepoissonvolant.wordpress.com/2010/12/07/lalchimiste-de-paulo-coelho-suivre-sa-legende-personnelle/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s