Book Club de Septembre!

J’adore lire, je dévore ces petites choses, je tourne les pages comme une droguée d’aventure. Je lis partout: dans le métro, en marchant, dans le jardin, avant de me coucher… Et surtout je lis de tout!
Je reve de participer à un Book Club! J’ai meme envie d’en organiser un avec Art FabriC. ça serait une bonne idée non?

En attendant, voici mes dernières lectures:

* A Mélie, sans mélo de Barbara Constantine
Mélie est une mamie comme on les imagine: une mamie gentille, une mamie gateau, une mamie rigolote. Sa petite fille vient passer l’été chez elle. C’est l’occasion de lui fabriquer des souvenirs.
Barbara Constantine signe là une histoire légère comme le vent qui se perd dans les arbres pres de la rivière. Un petit bijou rafraichissant qui permet de prendre des vacances sans partir!

* La 1ere gorgée de bière de Philippe Delerm
Le papa de Vincent (Delerm) écrit des livres! Et des livres plutot pas mal. Le thème de la nostalgie se retrouve dans plusieurs de ces bouquin! La 1ere gorgée de bière est un recueil de nouvelles exposant nos souvenirs « Madeleine de Proust » qui nous ont apporté tant de joies, de petits plaisirs. Ces souvenirs poétiques nous ramenent à notre enfance: L’odeur des pommes, le banana-split, lire sur la plage ou encore le dimanche soir. Comme quoi la vie est faites de petits bonheurs 🙂

* Le bizarre accident du chien pendant la nuit de Mark Haddon
Un garçon autiste décide de retrouver l’assassin du chien de sa voisine. Il écrit un livre pour nous raconter ses aventures.Mark Haddon reussit un exercice pas facile, celui de se mettre dans la peau d’un autiste sans tomber dans le pathos. On découvre le monde de ce gamin pas comme les autres.

*Un secret de Philippe Grimbert
On a tous des secrets de famille. On s’imagine des choses , des rencontres, les gens de notre passé. Mais si un jour tout ce dont on croyait n’etait qu’un mensonge? C’est ce que nous raconte l’auteur. Sa vie n’était donc qu’un secret…
Sur fond de 2eme Guerre Mondial, Grimbert nous transporte dans ce douloureux passé. C’est simple , touchant et fragile à la fois.

*Les Amoureux de l’hotel de ville de Philippe Delerm
Oui , je sais j’ai lu deux Delerm ce mois ci! Mais quand on aime un auteur on ne s’en lasse pas! Cette fois ci, Delerm revisite le passé de son personnage. Arrive t’on à faire le deuil de notre enfance? Etape nécessaire pour grandir et faire sa vie.

En reflechissant, mes lectures sont simples en ce moment. Mais je n’aime pas me prendre la tete. Pour moi un livre doit se lire comme on boit le thé: délicatement , en prenant son temps. C’est un peu comme ça que j’écris moi aussi: simplement sans prise de tete.

A ce propos, ma maison d’edition prend son temps! Je n’ai toujours pas de Directrice d’ouvrage pour retravailler mon texte! Donc je m’escuse du retard pour ceux qui l’ont commandé 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s