Interview de Noush Skaugen , comédienne dans A Devil In Love

Oui bon ok, je l’avoue ma vie tourne en ce moment autour du theatre. Mais promis je vous raconte mes pensées les plus (in)utiles très bientot!
Grace à Art FabriC cette fois, j’ai été invitée à la Press Night de A Devil In Love, pièce de Theatre adaptée par Rahil Liapopoulo d’après un roman écrit par Jacques Cazotte ( un frenchy!) au 18ème siècle. et mise en scène par Venus Raven.
Après des peripeties dont je ne dirais rien ( cf Parfait Petit Guide du Spectateur), je suis allée voir la pièce.
Et j’ai pu poser quelques questions à la Leading Lady comme on dit ici ( Role principal), Noush Skaugen.

A Devil in Love est tiré d’un roman de Jacques Cazotte écrit au 18ème siècle. Pouvez vous nous raconter en quelques mots l’histoire de la pièce?

A Naples, au 18eme siecle un jeune soldat espanol, Alvar, decouvre le monde des esprits. Alvar appelle un esprit, et lui demande de devenir son servant. Apres une nuit extraordinaire, Biondetto, le servant/esprit, suit Alvar dans sa chambre et lui montre qu’elle est une femme et que son choix est de le servir . A partir de la, ils combattent pour la vie et une vraie histoire d’amour nee entre ses deux creatures de deux mondes differents.
Un Jeu de seduction et de fantasie vient se méler à la realite sur terre jusqu’à ce que l’esprit revele sa vraie identite à son amant Alvar. Est-ce que le diable est capable de tomber amoureux ou est-ce-que Alvar a perdu son ame? Est-ce-qu’il y a un endroit ou on peut se cacher sur terre, quand dans le monde des esprit son ame est devenu un esclave eternelle.

Avez vu le roman? Qu’est ce que Rahil a gardé? Qu’est ce qui a changé?

Oui j’ai lu le roman. Dans l’adaptation, Rahil a essaye de se concentrer sur l’histoire d’amour entre le Alvar et l’esprit et garder les details qui montrent que la connaissance est un vrai pouvoir, au lieu de garder tout les details et les elements dans le roman.

Vous avez le role du diable qui apparait sous la forme d’une jeune femme. Quelles ont été vos influences, vos inspirations dans le travail de ce personnage?

Mes inspirations etaient The Rolling Stones, Al Pacino, Robert DeNiro, Roman Polanksi et les légendes qui entourent le diable.

Votre personnage évolue dans la pièce et on découvre un personnage tour à tour: servante, amoureuse, dominatrice…. Comment avez vous travaillé avec Venus Raven sur la complexité de cette « femme » ange/démon?
Mon personnage etait une co-creation. Il était important de reussir une transformation totale entre tous les personnages du diable.

Pour finir, pourriez vous nous donner 3 mots qui nous donne envie de voir A Devil In Love?
Une plongee dans l’inconnu.

Rendez vous jusqu’au 15 Avril au Courtyard Theatre ( deux minutes de Old Street) £15, £12 Concessions. http://www.thecourtyard.org.uk/whatson/249/the-devil-in-love

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s