La charlotte aux peches de ma mamie

Samedi soir: Soirée entre filles.
Mon nom de code: Emi Gateau.

Ma réputation était à défendre! Je devais me charger du dessert! Je voulais surprendre et ne pas miser sur mes atouts! (muffis framboise/choco blanc, chouquettes, meringues, cake au citron..) Non! Il fallait que j’innove cette fois, que je me jete dans l’inconnu et surtout que j’utilise mes copines comme cobayes!

Les copines c’est fait pour etre honnetes! Pour vous dire que quand c’est dégueulasse c’est dégueulasse!

Mon amie Juliette (chez qui le diner se passait) m’avait ramené un paquet de caramel au beurre salé. Le 1er dessert était donc tout trouvé : Brownies au chocolat blanc et caramel beurre salé. Recette Cyril Lignac que ma soeur Julie (pas Juliette, Julie! C’est pas si difficile à suivre quand meme!) réussit merveilleusement bien! Autant dire que la pression était de la partie. 😉

Je crois que je n’ai pas trop mal réussi vu l’état du plat en partant! 🙂

Pour le second challenge dessert (toujours faire deux desserts, plus de choix et plus de gourmandise!), mon envie de charlotte aux peches me caressait doucement le palais.

Il faut dire que la charlotte c’est une histoire de famille!

Je me souviens des repas du Dimanche ches ma Grand Mère maternelle. Nous avions toujours le droit à au moins 3 desserts! Un gateau aux poires parce que c’était le préféré de mon père, un gateau “raté” au chocolat, des Iles flottantes, parfois des crèpes ou encore des foutimassons sortes de beignets et bien sur la fameuse Charlotte aux peches!

Je mangeais une part de chaque! Ma Grand Mère disait qu’il vallait mieux m’avoir en photo qu’en pension! Je suis une gourmande assumée, une sweet tooth comme on dit ici!

Tous ces desserts étaient divins et finissaient le Dimanche sur une note gaie (meme si la digestion était difficile) 🙂

Je me souviens particulièrement du gout de sa charlotte, le croquant/moelleux des boudoirs, la fraicheur du mélange fromage blanc et des fruits.

Cette charlotte c’est ma “madeleine de Proust”.

Quand je repense à ce dessert ce sont tous mes souvenirs de petites filles qui reviennent à la surface: le coffre à jouets dans la cuisine, les déjeuners de Paques qui finissent à la nuit tombée, Santa Barbara que regardait mes tantes alors que mon Grand Père essayait de regarder le JT de TF1, le placard de ma Grand Mère ou s’entassaient souvenirs et cadeaux gagnés à la redoute et autres. Ces moments là sont gravés dans ma mémoire, le gout de la charlotte avec!

Bien sur je ne me faisais pas d’illusion, je n’allais pas pouvoir refaire The Charlotte de mon enfance mais il fallait tenter!

Un petit coup de fil à Maman qui avait repris le flambeau de la tradition de la charlotte!

Répondeur! J’allais devoir faire travailler ma mémoire!

Alors il faut des boudoirs, du fromage blanc , un peu de sucre et des peches au sirop et bien sur un moule à charlotte (Euh moi j’ai un moule à Jelly, c’est ma British Touch !)

Trempez les boudoirs dans le jus des peches, tapissez les parois du moule et le fond également!

Mélangez le sucre et le fromage blanc et recouvrir d’une couche dans le moule, puis alternez les peches, le fromage blanc ect.. Jusqu’à arriver en haut du moule.

Puis finissez avec une couche de boudoirs et refermez le tout!

Mettre au frigo pendant 8 heures environ!

Démoulez et servez!

C’est pas si compliqué cette recette familiale. Et je crois que les copines ont bien aimé! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s