Bienvenue parmi nous (Welcome on board) au ciné Lumière ♥♥♥

Vous vous êtes déjà posés la question de savoir quel était votre définition du bonheur? Est ce que le fait d’avoir de l’argent, du succès, une famille suffit à être heureux ? Je ne sais pas… Mais c’est en tout cas ,ce qui ne suffit plus à Taillandier (Patrick Chesnais). Peintre à succès, la soixantaine, marié à Alice (Miou-Miou), deux enfants, deux petites filles, il cherche une raison de se lever le matin.
Alors qu’il fuit sa vie parfaite, il fait la rencontre de Marylou, gamine de 15 ans, rencontre qui changera tout!

Si au début je me suis demandée si c’était un remake de Lolita, j’ai vite compris qu’on était loin de ça!

Petit film français comme je les aime, frais, délicat et léger comme une brise en bord de mer, Bienvenue Parmi Nous m’a charmé. (J’ai même versé ma petite larmichette ;))

Jean Becker a cette aisance de nous faire vivre des histoires fortes et belles sur un ton réaliste et naturel. Aucun artifice, des acteurs justes et vivants. Les films de Jean Becker sont comme des chansons que tout le monde connait. Souvent des adaptations de romans (Ici d’après le livre d’Eric Holder), Jean Becker est un poète de l’écran. Il rend justice aux mots des auteurs.

Le film nous installe dans la vie de Taillandier, cet homme juste perdu, attaché à un passé qui le poursuit jusque sur ses toiles. Cet homme est seulement un homme comme un autre, à la recherche de son passé perdu, nous dirait Proust, à la recherche de l’inspiration pour (re)vivre sa vie. Cette inspiration tombera du ciel (ou plutôt de la pluie!) avec Marylou, gamine elle aussi perdue, rejetée. Près de 45 ans les séparent mais ils vivent la même solitude. Il n’y a pas d’âge pour se perdre, ne plus avoir de repère. Ils s’accrocheront l’un à l’autre pour éviter la noyade.

* 4 raisons pour aller voir Bienvenue Parmi Nous :

1/ Pour les acteurs. Patrick Chesnais est formidable, un maitre incontesté du cinéma français. On aime la présence de Miou-Miou et Jacques Weber. La petite Jeanne Lambert s’en sort haut la main! On espère la revoir sur les écrans!

2/ Parce qu’on est tous passé par une phase de déprime, à se poser la question de ce qui nous faisait avancer, à se demander où se trouvait notre définition du bonheur.

3/ Pour cette histoire d’amitié. Sans le savoir, ils seront chacun la perche de l’autre.

4/ Pour prendre une bouffée de France! Tourné dans le Sud Ouest, en Charente, le film dégage une fraicheur propre aux films de Jean Becker (Effroyable Jardin, La tête en friche…)

Film à voir sans faute jusqu’au 15 Novembre au Ciné Lumière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s