Don Jon, un film osé! ****

J’avais découvert Joseph Gordon Levitt dans 500 days of Summer, un peu comme tout le monde il m’a charmée dans sa quête de la perfection amoureuse. Il faut dire qu’il jouait aux côtés d’une de mes chouchoutes Zoe Deschannel. A eux deux, ils me rendaient heureuse et nostalgique. Un beau mélange d’émotion rare au cinéma.

Lorsque j’ai appris qu’il sortait un nouveau film et qu’en plus il l’avait écrit, produit (Hit Record c’est sa boite) et réalisé, il était évident que je ne pouvais pas le louper.

Don Jon c’est un type, un peu beauf qui aime ses potes, sa voiture, sa famille, son église,sa gym, ses bimbos et surtout les pornos. Et oui Jon est un addict des petits films X que l’on trouve sur le net. Il a beau avoir une femme dans son lit, il ne peut pas s’empêcher d’allumer son Mac et de prendre du plaisir devant un porno. Mais pour le salut son âme, il se confesse tous les dimanches (ouf tout va bien!).
(En écrivant ces quelques mots je me dis que je vais avoir sûrement plus de visites que d’habitude, merci les mots X et porno 😉 )

donjon

Mais attention détrompez vous, Don Jon n’est PAS un film x (et là je perds plus de la moitié des visiteurs)! Loin de là! Si notre protagoniste nous parle de son addiction et nous montre quelques extraits en pseudo images subliminales c’est pour nous faire rire et surtout nous attendrir. Parce que notre Don Jon est juste un type un peu plus musclé que la moyenne mais qui finalement ressemble à Monsieur Tout le monde. (et même à Madame Tout le monde).
Parce que oui les amis, nous cherchons TOUS la perfection, le good match dans une relation. Pourquoi si la fille est jolie, sexy (bonne quoi), pourquoi au lit ça ne se passe pas comme dans un porno?

Voilà ce que se pose comme question Don Jon lorsqu’il sort avec la sublime Scarlett Johnson (parfaite caricature de la barbie!), jusqu’au jour où… (Je ne vous raconte pas tout quand même!)

Don Jon c’est un film sur la sincérité et la recherche d’une relation saine et partagée.

don-jon07

Un énorme chapeau aux acteurs (Tony Danza en père dur et macho, loin de son rôle de Tony dans Madame est servie m’a bluffé, Scarlett Johnson toujours aussi belle même en bimbo, Julianne Moore touchante et si juste), et surtout à Joseph Gordon Levitt qui nous présente un conte moderne subtil et touchant.

Allez voir Don Jon vous ne serez pas déçu!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s