Que faire cette semaine à London? Du 16 au 22 Septembre 2013

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas fait d’agenda, faute de temps? Maintenant du temps j’en ai à revendre! Oui je sais je l’ai choisi ce foutu statut de travailleur indépendant! bref! Que faire à Londres alors qu’il fait moins 15 dehors? (quoi? non je n’exagère pas du tout!!)

Je te donne les bons plans de cette semaine et les bons plans à réserver un tout petit peu en avance quand même ! 🙂

Note bien que l’événement du weekend prochain (outre mon anniversaire Dimanche 🙂 ) ce sont les Open House! un peu comme les Journées du Patrimoine, plein d’établissement Londonien ouvrent leurs portes aux badauds comme toi et moi! Check ici pour les détails, attention il faut parfois réserver sa plaçounette!

Expo

Gratuit, au National Portrait , Laura Knight Portrait. Jusqu’au 13 Octobre. 

Gratuit, c’est effectivement la fashion week cette semaine, quoi de mieux quand on a pas la chance (ou pas) d’être près des catwalks de nager quand même dans le monde la mode? Découvrez des photos du célèbre Robert Mapplethorpe à la Gallery Alison Jacques. 16-18 Berners St London W1T 3LN Tube : Oxford Circus

Ciné: 

Gratuit: Les films au More, The Scoop, London bridge. Ok faut mettre son Way K et des mouffles mais ça vaut vraiment le coup! 

Entre £11 et £4, Frances Ha au Prince Charles, j’ai très envie d’aller voir ce film, tout le monde m’a dit « c’est trop un film pour toi! ». Bon ok les copains j’irai le voir! 

In A World, vient de sortir! C’est l’histoire d’une nana qui veut être la voix dans les Bandes Annonces de gros Blockbuster Américains! 

Théâtre: 

£5, Cabaret d’Impro par la FBI (French British Improvisation), je ne suis pas objective je sais! 🙂 Mais quand je ne joue pas avec la ligue je me marre grave! Horse Bar résa conseillée 

Festival à Bermondsey ce Samedi 21 Septembre de 11h à 18h! Plein d’activités, des concerts, des spectacles et surtout des stands de bouffe!!! Si vous sortez à London Bridge suivez les flèches, c’est tout prêt! Bermondsey Street Festival
Ma copine Photographe Elisabeth Blanchet vous fait le tour du propriétaire ! Après avoir exposé ses photos sur les pré-fabriqués de Catford, elle vous balade et vous raconte les histoires de ces maisons qui vont bientôt disparaitre!
Suivez le guide!

Un peu plus tard et à réserver:

Sigur Ros le très mythique et envoûtant groupe Islandais débarque à Wembley le 21 Novembre On book! Entre £25 et £38

£20 CocoRosie, un de mes groupes préférés. Découvrez leur univers déjanté. Le 30 Septembre à Oval

OMFG!! Jude Law vient jouer sur les planches Londoniennes en Décembre!! What!!? Vite faut réserver!! A partir de £10

 

 

Image

 

Je fais un petit PS: spécial je me vends et je me fais de la pub 🙂 Je donne des cours de théâtre en français pour les 9/12 ans le mardi soir et le Jeudi soir pour les adultes dans l’ouest, contactez moi pour les détails, c’est avec Artpeggios!

Publicités

London vs New York avec Skyscanner

 

 

J’ai eu la chance avant ma nouvelle vie (je me lance en freelance !), de passer une semaine à New York chez ma précieuse amie Marie ….  Un petit tour sur Skyscanner pour avoir un vol pas cher et me voilà dans la Big Apple accompagnée de mon acolyte Mel  !

 Image

Lorsque l’on arrive à New York on se sent tout de suite chez soi. Il y a une telle atmosphère familière qu’on est tout de suite comme à la maison. La faute aux films des Etats Unis d’Amérique nombreux et souvent vus et revus.

En bonne londonienne il me fallait faire la comparaison entre les deux villes francophones. D’un coté Londres, la ville qui m’a apprivoisée depuis 5 ans et de l’autre New York, cette géante fourmilière.

 

Les transports

 

Ce n’est pas un secret les transports londoniens sont hors de prix !! Même si l’oyester card (carte que vous pouvez recharger au besoin) est pratique, il faut compter £3.20 pour voyager de la zone 1 à 3 en métro, le bus étant un peu moins cher £1.40

La différence avec New York c’est que vous paierez 2.50 $ c’est à dire £1.60 quelque soit l’endroit où vous aller ! il n’y a pas de zones. Prenez la métrocard , vous avez deux options le top up ou l’abandonnement à la semaine (30$)

 

Le Black Cab est un symbole fort de Londres comme son cousin le Yellow Cab. Encore une fois, celui de NYC est moins cher et plus pratique. Il y en a partout, il suffit de lever un peu son bras et une dizaine de voiturette jaune se pressent autour de vous ! Ils sont en plus très modernes, y a une télé dedans !! Environ £13 pour 15 minutes. (Attention pensez à rajouter 15% de tips mais ne vous inquiétez pas j’y viens !)

 

Les monuments et autres lieux touristiques incontournables

 

Y a pas à dire, New York vaut le coup d’œil et vous aurez vite le torticolis à force de regarder les hauts buildings. C’est une ville qu’on semble connaître tellement on l’a vu dans les films et séries qui partagent petits et grands écrans. On se sent bien dans cette mégalopole qui finalement ne semble pas étouffante ni écrasante comme on pourrait le croire. J’ai été assez étonnée par le côté village de chaque quartier. Bien sur Times Square et le nord de Broadway sont pris d’assaut par les touristes . je vous conseillerai d’aller voir la Statue de la Liberté (Lady Liberty) mais pas forcément de prendre la bateau pour vous y rendre. Tout d’abord, Ellis Island est fermée jusqu’en 2014 à cause de la tornade Sandy, j’ai eu un peu mal au cœur de payer $27 pour juste voir ses pieds ! Une astuce ? Prenez le ferry gratuit qui va sur Staten Island, vous y passerez pas loin et vous aurez une belle vue sur Manhattan.

A voir aussi le MOMA, le MET ou le Guggheim, tous sont payants à la différence des musées de Londres. Une astuce ? Le MOMA est gratuit tous les Vendredis de 16h à 19H mais attention il y a plein de monde ! Du coup,  on profite moins des œuvres. Bon y a quand même de beaux Picasso (Les Demoiselles d’Avignon) ou encore des Monet extraordinaires.

 

J’avoue, je n’ai pas fait de tour en haut de l’Empire State Building ou du Rockfeller, orage et peur du vide oblige mais on m’a dit que ça valait le coup, plutôt le soir pour une ambiance romcom 🙂

 

Je me suis promenée dans Central Park une matinée, j’ai aimé les nombreux lacs et regarder les joggeurs courir. Plus grand que ceux de Londres, il est planté au milieu de Manhattan. Il y a peu de parcs à New York, c’est un peu dommage quand on ressent le besoin de s’échapper de ces buildings vertigineux.  

Ensuite y a tellement de choses à faire à NYC, que je vous en parlerai plus en détail bientôt ! Un petit aperçu : se promener dans Brooklyn, aller se baigner à la mer, prendre un burger dans un endroit caché, passer une soirée dans un club de jazz…

Bref la légende était donc vraie :  New York ne dort jamais ! Contrairement à Londres, les bars ne ferment pas à 11h, le métro roule toute la nuit et on vous accueille comme si on vous connaissez depuis longtemps.

 Image

 

Les Américains vs les British

 

Attention au cliché encore une fois ! New York n’est pas vraiment représentative des Etats Unis.  Les New Yorkais sont, pour la plus part, pas mal foutu, les salles de gym sont présentes à tous les coins de rue.

On peut dire que les Américains sont sympas ! Vous serez toujours bien traités dans les magasins et resto, faut dire que la plus part sont seulement payés aux pourboires ! Je ne suis pas objective me direz vous ? Et bien figurez vous que j’ai passé du temps avec des vrais new yorkais !! J’ai toujours été bien accueilli et je les ai trouvé beaucoup plus friendly que les anglais ! Plus ouverts et plus bavards que ce soit dans la rue ou en soirée. Les new yorkais sont le plus souvent Américains alors qu’à Londres, on vient de tous les pays.  C’est vrai qu’il est difficile d’obtenir son visa, pas de place pour tout le monde sur le sol de la grosse pomme…

Au niveau mode, les Américaines sont plus sages, plus distinguées que les anglaises. Je n’ai entraperçu que 2 ou 3 mini mini jupes. C’est un peu Paris en plus cool et moins conventionnel. C’est un peu Londres en moins déluré. Là bas aussi tu peux t’habiller en rose fuchsia ou en schtroumpf on ne te dira rien.

 

On mange comment à New York ?

 

Encore une fois, adieu aux clichés ! Certes on trouve quelques macdo et burger king mais moins qu’à Londres ! étonnant non ? Et oui ! A New York on mange bien et pour pas trop cher ! Les rues sont bordées de petits restos et de cafés healthy ! La mode est au jus et autres smoothies. Ici on mange équilibré et certes les proportions sont plus importantes, mais on ne ressent pas cette sensation de malbouffe. C’est cette partie que j’aime le moins à Londres. Les resto ou magasins bio ne sont pas tellement développés. Les fried chicken écrasent les bars à jus de fruits ou autres magasins healthy. Que l’on compte sur les doigts de la main…

 

 Image

Le temps….

 

Ah le temps Londonien… le mythe de la pluie en continue…c’est un peu exagéré de dire qu’il pleut toute l’année mais au final c’est un peu ce qu’on retient quand on vit à Londres. Pas mal de pluie et surtout peu de soleil ! J’avoue en avoir marre de ne pas pouvoir mettre ma garde robe d’été ou de la nuit qui tombe à 15h en hiver… y a pas à dire le soleil joue sur le moral !

A New York, ce sont de vraies saisons, l’été bin il fait chaud voir très chaud et l’hiver il neige et le vent est glacial !

Bon petit inconvénient quand même de l’été New Yorkais : la clim dans les resto et les magasins ! Bin quoi faut bien que je râle un peu ! 🙂

 

Image
 

 

Le bilan

 

Si Londres a conquis mon cœur, j’avoue avoir été charmée par NYC. 

Les + de Londres : Les musées gratuits et l’aspect cosmopolite

Les – de Londres : Le temps et la bouffe

Les + de NYC : La bouffe et la vibration de la ville (et ma copine Marie 🙂 )

Les – de NYC : Le coût de la vie et le manque de Parc.

 

Il n’y a pas vraiment de winner, il faut juste y aller et ressentir…

 

A venir les bonnes adresses….

 

Merci à Skyscanner pour sa jolie illustration…

 

 

Image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image

Weekend à la mer: West Wittering et Itchenor dans le West Sussex

Les copines et moi on avait envie de s’échapper un peu de Londres le temps d’un Weekend. Sutout on voulait voir la Mer! Pratique nous sommes sur une Ile! Il fallait néanmoins trouver le bon endroit, pas trop loin de Londres, pas trop cher et surtout loin de la foule!

C’est vrai que quand on dit « Je pars à la Mer », tout le monde te répond  » A Brighton? »! Mais non les amis, il n’y a pas que Brighton comme plage en Angleterre! D’ailleurs Brighton c’est as been, d’abord y a des galets et puis tous les Londoniens vont là bas! Non, il faut aller un peu plus loin pour voir de vraies plages et de la vraie nature!

En voiture Simone!

Direction donc un Samedi matin West Wittering, ou plus précisement Itchenor. On a eu de bons échos sur West Wittering, de belles plages, coin pas trop touristique… Un petit coup de Google et j’ai trouvé un petit appart pour les copines et moi, à 10 minutes de la plage, dans un village de pêcheurs du nom de Itchenor. (£120 pour 4!) Itchenor se situe dans le West Sussex, c’est à dire à l’Ouest de Brighton et à l’Est de Porsmouth.

Coucher de Soleil sur Itchenor

Nous arrivons à bon port (oh le joli jeu de mots 🙂 ) après environ 3 heures de route. Itchenor est un mignon petit village du West Sussex. Pas de magasins, juste de très belles maisons et évidement le Pub, The Ship.

Notre appartement se situe au dessus du Pub à 1 minutes du Port. Deux chambres, une salle de bain et un coin salon munit d’un petit frigo et d’une bouilloire, pas besoin de plus! Ah et sans oublier la terrasse privée! Un paradis pour notre weekend meuf! Le soleil est même au rendez vous ce qui n’était pas gagné!!

The Ship

Après notre check in nous décidons de partir (enfin) voir la mer et se baigner! A quelques kilomètres de Itchenor se trouve la plage protégée de West Wittering. Rien à voir avec la plage galets de Brighton. C’est une plage immense qui nous attend.

Sur le parking, étonnante vision des gens pique niquant près de leur voiture… On ne comprend pas, sur le moment…

Elle est loin la Mer!

Ce jour là, c’était marée basse, la mer était loin, très loin. Le vent aussi était de la partie, mais nous nous sommes pas découragées, nous avons bravé le sable qui vole et les cheveux dans la bouche et nous avons mangé notre salade de pâte en tenant fort notre assiette en carton et en courant après le ballon de plage qui avait envie de faire un tour. (Maintenant on comprend les badauds pique niquant à l’abri du vent..)

J’avoue nous étions un peu déçues, nos maillots de bain de connaitront pas l’eau salé de la cote presque Ouest de la Grande Bretagne!
Mais, chers amis, je ne m’estime pas vaincue!

Nous nous baladons le long de l’eau. C’est vrai que le paysage est magnifique, plage protégée, l’endroit est surveillé. Un seul parking et pas d’accès la nuit. Les dunes nous contemplent et les bancs de sable se font de plus en plus présent. Nous ne croisons pas grand monde et après pas mal d’hésitation, nous nous jettons à l’eau (enfin certaines plus que d’autres 🙂 ) L’eau n’est pas chaude mais la différence de température est moindre. Nous avons un bout de la mer rien que pour nous!

Pour finir notre 1ère journée dans le West Sussex, nous dinons pub, humm un peu décevant mais super cadre!

Itchenor

La deuxième journée, nous décidons de parcourir un peu le coin! On demande l’avis des gens du Pub qui nous conseille Arundel, petite ville médiévale surpomblée par un chateau fort. La ville est charmante et on y trouve plein d’antiquaires! Nous avons déjeuné près de la rivière Arun en écoutant l’orchestre de la ville (sans compter sur la venue de nombreuses guêpes…)

2ème Jour

On reprend la route direction LittleHampton, une ville de bord de mer comme il en ressemble tant.. Des galets, de nombreux jeux de fêtes foraine et des marchands de glaces se font du coude à coude. On s’est un peu baladé la tete en l’air observant les cerfs volants.

Nous rentrons vannées de ce weekend plein de vent, de soleil, d’eau, de sel et de fous rire! Ce qui est sur c’est que l’Angleterre a encore bien des secrets que je ne connais pas!

ps: Si quelqu’un connait la prononciation de Itchenor, je lui paye un verre de Pim’s! 🙂

Little Soldiers par Theatre Re : Un Voyage magique et poétique

Mon 1er coup de foudre avec la compagnie Theatre Re s’est passé en 2011, lorsque j’ai découvert Your letter at Last au Tristan Bates Theatre , depuis je ne me lasse pas de découvrir leurs nouvelles créations chaque année.

Theatre Re c’est une compagnie internationale fondée par Guillaume Pigé autour du Theatre physique, du mime et du clown. Theatre Re nous plonge dans un univers poétique , drôle et magique, où l’émotion traverse les corps pour atteindre les spectateurs.

Avec Little Soldiers , leur nouveau spectacle juqu’au 2 juin au Cockpit, ils dépassent tous ce qu’ils nous avaient présenté auparavant. On est chez Fellini, chez Keaton, mais aussi dans une photo de Man Ray, dans un film de Chaplin mais surtout nous sommes dans l’univers du Theatre Re!

Un univers propre à cette compagnie unique en son genre qui nous transporte dans nos rêveries.

J’ai eu la chance de rencontrer Guillaune Pigé pour French Radio London et il me disait qu’ils ne travaillaient pas forcément avec un texte écrit, il y a une base mais le spectacle s’est créé sur la plateau, en répétition.

Le petit pitch serait tout de fois l’histoire de deux frères qui se battent pour le coeur de la jolie ballerine. Aussi simple que ça, mais comment me direz vous peut on faire un si beau spectacle avec un pitch si classique?? Et bien…

Image

Pendant 50 minutes les 3 comédiens (Malik Ibheis, Guillaume Pigé, Selma Roth) et le compositeur/interprète (Alex Judd,) vont nous faire découvrir des univers totalement clownesques et magiques. Entre la tente du cirque, le balancement d’une corde ou encore une plongée sous marine, on s’étonne et on s’émerveille devant autant d’imagination et de beauté visuelle. 

Image

 

Comme toujours Theatre Re, n’épargne aucun détails et chaque élément du décors devient réel et n’est pas juste posé dans un coin mais devient interactif et complice des acteurs. 

On doit aussi rendre hommage à la superbe mise en lumière de Katherine Graham. C’est rare d’avoir une si belle lumière qui mette si bien les acteurs en valeur!

J’avais l’impression d’être dans une bulle, dans un rêve, le sourire n’a pas quitté mes lèvres 😉

Image

Little Soldiers, c’est une création qui dépasse les frontières, où le théâtre prend tout son sens. Hommage aux grands hommes du mime, le spectacle enchantera petits et grands et chacun y verra sa propre imagination prendre vie sur scène!  

Je ne peux que vous recommander chaudement d’aller voir Little Soldiers et de vous laissez envouter. 

Little Soldiers jusqu’au 2 Juin au Cockpit (métro Edgware Road) £12 http://thecockpit.org.uk/show/the_little_soldiers 

 

 

 

Ou Sortir à Buenos Aires?

Printemps, à Londres… Automne à Buenos Aires! J’ai eu la chance de passer 2 mois d’été là bas! L’occasion de vous donner plein d’adresses qui vous diront où sortir diner, boire un verre et danser!

Diner:

Typique:

La Cantina Uriarte 1609 | Palermo Soho, Buenos Aires, Argentina (Palermo).

Quand on voyage on a pas envie d’aller dans les endroits touritisques, on a pas envie d’entendre parler français. Non, ce dont on a envie c’est d’un endroit typique où l’on mange comme les locaux, avec les locaux! La Cantina CLub Eros est l’endroit parfait! Vous serez surement le seul touriste! La carte est variée et vous mangerez comme à la maison d’une famille Argentine! J’y suis allée deux fois et à chaque fois j’ai payé moins de £8!!

Un bon morceau de viande:

Parilla Don Julio Guatemala 4691 and Gurruchaga | Palermo Soho, Buenos Aires 1414, Argentina

Quand le boss t’emmène à diner, tu choisis un endroit top! La Parilla Don Julio est endroit plein de charme, avec des salles au pierres aparentes sur les murs, des bouteilles de vins (vides) sur des etagères avec des mots des clients écris sur les étiquettes et les serveurs toujours au petit soin pour vous! Je vous avez déjà dit qu’on exagère un peu quand on dit que la viande se coupe à la petite cuillière! Mais j’avoue que je n’avais jamais mangé une pièce de boeuf comme celle ci! C’est tendre et ça a du gout!! Les portions sont génereuses et on ressort le ventre bien tendu! Je ne vous parle meme pas du vin qui (blanc comme rouge) est un nectar des Dieux! Environ £30 le repas!
Original:

Carlitos http://www.carlitoslng.com.ar/ Le Roi de la crêpe comme l’annonce le slogan!

Cette chaine est une des plus connue à Buenos Aires! On nous sert une variété incalculable d’enormes Pancake! Toutes les combinaisons sont possibles! Si les crêpes c’est pas vraiment votre truc, essayez leur Sandwichs!! Pour les gourmands, la panqueque Dulce de Leche. 🙂 £6 la crêpe!

La grande carte de Carlitos!

Boire un verre :

Makena
Une envie d’écouter de la musique live un peu forte? Fan de Métal Argentin? Makena is the place to be! L’endroit est très rock et sombre! (pour la petite histoire, le soir où j’y suis allée, il y a une coupure de courant! Pas de concert, pas de lumière mais une ambiance sympa!) £4 le cocktail

Los Billares -San Bernardo

Une de mes 1ères sorties à Buenos Aires: Soirée Billard et Ping Pong avec l’équipe! Endroit hyper sympa, gay friendly et arty! On se retrouve dans un ancien hangar, un endroit un peu en chantier où la clim n’existe pas! Super endroit pour s’amuser et break the ice! £2 la bière!
billard

Jah Bar Thames 1335 Palermo 4771-8295

Ahhhh une terrasse!! L’avantage de l’Amérique du Sud c’est qu’il fait beau! Si presque tous les soirs nous avons bu un verre en terasse (en bas de l’hotel), nous sommes allés plusieurs fois au Jah Bar. Ce bar très cool, un peu rasta (beaucoup de fumeurs de weed!!) est situé dans The Quartier de Palermo. De sa terrasse nous avons pu admirer les étoiles au son Reggae du DJ! (ou de la DJette!) Super souvenir dans ce bar de deux males qui enlèvent leurs chemises! £3 la wisky cola! (30 pesos)

jah bar

El Living Marcelo T Alvear 1540, Barrio Norte, Buenos Aires

Quand on arrive dans ce bar on pense etre chez quelqu’un. El Living c’est tout un immeuble converti en Bar rock des années 80! On monte un escalier qui nous rappelle étrangement les escaliers d’un immeuble Haussmanien! El Living c’est une succession de salles et de pistes de danse! Le DJ a environ l’age de mon père et nous a fait danser jusqu’à 5h du matin! £4 la boisson

Bar Antares Armenia 1447, entre Gorriti et Jose A. Cabrera, Palermo Soho

Pour mon dernier soir, mes nouvelles copines m’ont emmené dans un super Bar à bières!(un pub quoi! 🙂 ) Un avant gout de mon retour dans ma vie à Londres! Bar très Londonien avec une chouette terrasse. La musique est très rock anglais! Love it!


Sortir danser:

Tu ne peux pas venir à Buenos Aires sans aller danser! Shame on me, je n’ai pas vu un seul spectacle de Tango! 🙂 Mais mon escuse est que les personnes qui partagaient mon quotidien n’aiment pas ça! Ouais je sais c’est bidon comme escuse! C’est con, je vais devoir y retourner! 😉

INK Palermo http://www.inkbuenosairesdisco.com.ar/

Je vous le dis tout de suite, je ne suis pas boite! Mais comment resister quand on est dans un pays étranger?? Le Ink c’est sympa avec des potes! Moyenne d’age qui varie, j’ai vu des vieux papis emballés des nanas qui n’avaient pas 20 ans! 🙂 La musique est plutot latino et les Argentins m’ont bien fait virevolter! Gratuit pour les filles

KIKA Palermo

Kika je n’ai pas aimé, trop de gens, trop jeunes et la musique était pas top! (l’histoire c’est que j’ai cassé ma sandale et que j’ai fini pieds nus dans la boite!) 40 pesos (si je me souviens bien 🙂 )

http://www.nicetoclub.com/

Niceto est aussi à Palermo. Plusieurs salles, plusieurs styles. Vraiment bien!

Pour finir, un petit truc marrant que j’ai découvert, c’est qu’en Argentine, les Dames Pipi te font payer le papier toilette! Alors pense à prendre ta petite pièce avec toi quand tu vas faire pipi! 🙂

Madame Pipi à Buenos Aires

Top Hat, Coup de Coeur ♥♥♥♥

Si il y a bien une chose à faire en habitant ou en venant passer quelques jours à Londres, c’est un musical! Le West End, comme on dit ici, c’est le Broadway Londonien!

De Shafestbury Avenue à Temple en passant par Covent Garden, les rues de Londres regorgent de productions musicales! Pour certaines, elles sont présentes depuis des années (Les Misérables sont à l’affiche depuis 27 ans!), pour d’autres elles ne font que passer quelques mois avant de laisser la place à d’autres.

Certes c’est parfois un peu cher mais ça vaut le coup de casser sa tirelire!

Pour ma part, j’ai vu: Wicked (l’histoire des sorcières d’Oz), Lion King, Flash Dance, et dernièrement TOP HAT! Mon gros coup de coeur/londoner/fandeclaquettes!

Adapté très fidèlement du film du meme nom, Top Hat est un musical qui regroupe tout ce qu’on aime: Danse, quiproquos amoureux, claquettes, humour, superbes costumes, chansons…

Le Pitch: Jerry Travers (Fred Astaire/Tom Chambers) est un danseur très célèbre, alors qu’il fait des claquettes dans la chambre d’hotel de son producteur, il réveille Dale Tremont (Ginger Rogers/Summer Strallen) qui loge dans la chambre du dessous! Dale vient lui demander d’arreter et finira par tomber sous le charme de Jerry. S’ensuit une suite de quiproquos qui les amènera à Venise!

Le film Top Hat date de 1935, c’est le deuxième film du célèbre duo Fred Astaire et Ginger Rogers. Si le film est en noir et blanc, le musical, acctuellement au Aldwych Theatre, est tout en couleur! De sublimes décors Art Déco ont été crées ainsi que des costumes magnifiques dignent d’une production Hollywoodienne des années 30!

top_hat

C’est d’ailleurs un très bel hommage à l’age d’Or Hollywoodien. Lorsque le spectacle commence, on se retrouve propulsé dans une autre époque. Les spectateurs sont tous les soirs nombreux et il n’est pas étonnant de voir dans le public des personnes d’un certain age qui devant le spectacle revivent avec nostalgie les émotions des Dimanches après midi, lorsqu’ils regardaient Top Hat confortablement installés sous un plaid, une tasse de thé dans la main. (Ils connaissent meme les chansons par coeur! 🙂 )

Oui Top Hat c’est un film de génération, c’est un film comme on en fait plus, on film qu’on regarde en famille, un film de Noel en fait! Un film à l’histoire presque banale mais avec des numéros incroyables! Et surtout avec des interprètes mythiques!

Pour la petite anecdoque, dans le film, Ginger Rogers portait une robe en plume d’Autruche, plumes qui volaient partout dans le studio. Ce qui lui a valu le surnom de « Feather » (plume) de la part de Fred Astaire.
Cette scène a été d’ailleurs reprise dans de nombreux films comme symbole d’un bonheur parfait! (La Rose pourpre du Caire, La Ligne verte…). Top Hat c’est du bonheur tout simplement! ♥♥♥♥♥

tophat4

Dans Top Hat le Musical, on retrouve cette grâce dans les pas des deux principaux danseurs. Tom Chambers est un Dieu des claquettes, la scène est son royaume! Il nous charme avec son sourire en coin et on est bluffé par ses numéros! Quant à Summer Strallen, elle foule le sol avec détermination et légerté et a su rendre Dale moins cruche et moins naive que la Dale de Gingers Rogers! (L’émancipation de la femme y serait-elle pour quelque chose? :))

top-hat-tickets-london-4

Il y a une réelle complicité entre les deux interprètes mais on aurait aimé voir plus d’étincelles dans leur « couple »! Mais qu’importe, ils nous emportent dans leurs danses et on ne peut s’empêcher de valser avec eux!

Si les acteurs sont aussi charmants et charmeurs, il faut dire que c’est également grâce aux sublimes chansons écrites par Irvin Berlin, grand compositeur de comédie musicale des années 30! Vous reconnaitrez surement la fameuse « Cheek to Cheek » ,(dans cette scène Jerry emmène Dale dans une valse et déclare ne rien vouloir d’autre que de danser avec elle joue contre joue!)!

En plus d’etre un beau hommage au cinéma Hollywoodien, c’est également une belle démonstration d’un mélange de toutes les formes d’art scénique: des claquettes, du théatre, de l’Opéra, du chant ou encore des scènes-tableaux!

1-tom-chambers-jerry-travers-and-the-male-ensemble-of-top-hat-photo-credit-brinkhoff-and-mogenburg

Je n’ai certes pas vu tous les musicals de Londres mais pour l’instant c’est mon gros coups de coeur du West End! Allez y en famille, en amoureux ou encore en solo, tout le monde y trouvera son bonheur!

Top Hat jusqu’au 28 Septembre 2013 au Top Hat jusqu’au 28 Septembre 2013 Aldwych Theatre de £15 à £65.

PS: Pour en savoir plus, vous pouvez écouter la chronique Ciné/Theatre d’Elizabeth et moi dans L’Art Dans Tous Ses Etats (à partir de 32 minutes) : L’Art dans tous ses Etats

PS2: Je me rends compte que j’ai utilisé tous les synomymes de Sublime, merveilleux, magnifique… Cela résume plutot bien mon sentiment sur ce spectacle! 🙂

Cheek To Cheek

Pop-Up Opera : Spring Tour

strong>Pop-Up Opera est une compagnie qui imagine et met en scène des Opéras classiques dans des endroits originaux comme des fermes, des pub ou encore des églises. Ces endroits permettent la proximité avec le public. Les Opéras sont présentés dans les langues d’origines et la mise en scène insite les spectateurs à prendre par au spectacle.

popup3<

Jai eu la chance de poser quelques questions à Clémentine Lovell, la fondatrice de Pop-Up Opéra (in english!).

Could you present Pop-Up Opera? Why have you created the company? What are your motivations?

I (Clementine) created the company after spending a couple of years living in Italy as part of my operatic training. I noticed that opera is performed in the smaller towns and theatres, not just the large cities and traditional opera houses, and that it is appreciated by a much broader section of the population. I felt that opera in the UK was perceived as being more ‘elitist’ and this along with other other stereotypes put many people off going. I wanted to help change the perception that opera is stuffy and formal, and to bring new audiences to opera. I wanted to break down the barrier between the audience and the performers, and to make the story come alive in an intimate environment where opera was engaging and inviting. I also wanted to provide a platform for up and coming young opera singers, as it is very hard to break through into the larger companies without experience, and you can’t get the experience without the roles!

How this idea came alive?

I had performed a series of opera scenes in a barn in Herefordshire, a venue which usually hosted folk and blues music. Many of the audience members had never been to an opera, but they loved it. This gave me the idea that opera could be performed in many different venues, and that by putting it into a less formal environment. I was clear that I wanted the operas sung in their original languages, so the story needed to be put across through the acting, movement and drama. I found a stage director, Darren Royston, who really understood what I was trying to achieve, and whose background was in dance and movement. He draws on elements of commedia dell’arte, using props and dynamic movement to tell the story. We had to make it work on a very small budget, so part of it was about just going out there and making it happen. I ran it as a profit share initially, so all the singers and directors had to come in on faith, but they all believed in what we were trying to achieve. I wanted to bring the productions to lots of unusual venues, so I approached different kinds of spaces, from a boat made of scrap metal, to an underground tunnel shaft beside the Thames.

Pop-Up Opera


What are the differents between Pop-Up Opera and a classic opera in an Opera House?

It is a totally different way of experiencing opera. For a start the singers are just feet away from the audience, at times in amongst them and interacting with them. In an intimate space you can’t just ignore the audience, you have to draw them into the action. It also ‘breaks the ice’ and makes them feel more relaxed and involved in the story. We adapt the production to each venue that we go into. This is a challenge for the singers as each space is completely different and they need to think on their feet a lot more (we only have a few hours ‘get in’ time in each place). This keeps the performances very fresh, and each one is unique. We create the ‘set’ from things we find at each venue, arriving and leaving with our suitcases of props. We don’t have the budget of an opera house, but this forces us to be very inventive and resourceful. Like many opera houses, we perform the operas in the original languages, but we have ‘silent-movie’ style captions to keep the audience abreast of the story, rather than subtitles translating every word. I didn’t want the audiences to spend the whole time looking at a screen, and to allow the music and drama to tell the story. After all, with the singers this close, the audience are more able to read the expressions and emotions in their faces.

Do you think it’s the future of the Opera? Is it more accessible for the audience (price, venues…)

I think it’s an important step in bringing new audiences to opera. The genre is widely considered to be elitist, but it is not opera itself which is elitist. The themes in opera are universal, and the emotions are ones we’ve all experienced: love, rage, passion, loss. I’ve had countless emails from people saying they didn’t expect to enjoy it and were apprehensive, but absolutely loved it, « the hidden door to opera has been opened ». I would hope that these people would now consider trying opera in one of the great opera houses as well if they can. It is also about making it affordable. To be able to see something in a pub for £20, when you would have to pay hundreds of pounds for a front row seat at the opera house. Many people can’t afford that, but why should they have to miss out on such a wonderful art form?

popup2

How do you work with the singers?

We stage the productions in a rehearsal venue with our director and musical director, and then adapt to each new space we go into. The singers have to be able to improvise to an extent, and to be willing to interact with the audience. The comedy is very important in making the performances enjoyable and in breaking down the ‘stuffiness’ associated with opera. The singers need to be able to bring out the story and the drama, whilst maintaining a high standard of musical performance.

What is going on next with Pop-Up Opera?

We begin our summer production, Rita & La Serva Padrona, in June. This is an exciting new idea, as we will be intertwining the two operas to form one piece, with characters from both stories interacting with each other on the same set. We will be touring venues including barns and boats, churches and caves, in London and UK touring from 3rd June.

Infos:
http://www.popupopera.co.uk

Coup de ♥ British TV : My Mad Fat Diary

Oui oui les amis, c’est possible de trouver un bon programme à la TV Anglaise! Il n’y a pas que des  » X Factor », « Fear Factor » et autres Factors , et pas non plus seulement les Téléfilms (superbes d’ailleurs!) produient pas la BBC! Non parfois, on tombe sur des perles rares! Des mini séries produient localement, un peu trash mais tellement juste!

La plus part de mes midis je les passe comme une vraie Rosbeef: c’est à dire devant mon ordi , à regarder les derniers épisodes des séries à la mode (How I met your mother, Mad Men, 2 Broke Girls…) et puis de temps en temps je fais un petit tour sur la VOD (Video on Demand pour les non initiés!) des chaines Anglaises! Il y a quelques temps, je tombe sur My Mad Fat Diary, une mini série de 6 épisodes, absolument géniale de Channel 4!

Adaptée du livre « My Fat, Mad Teenage Diary » de Rae Earl, la série nous replonge à la fin des années 90 où Rae une ado de 16 ans vient de sortir d’un séjour dans un Hopital psychatrique. Elle retrouve son amie d’enfance Chloé qui l’intégre à sa « bande ». Ses derniers ne savent rien de son séjour à l’hopital et de ses problèmes de self estime. Rae va devoir lutter contre elle meme et ses démons pour se faire accepter telle qu’elle est.

Cette série traite avec humour et gravité de l’obésité et de l’importance du regard des autres . Qui a l’adolescence ne s’est pas senti complexé? Qui n’a pas subit les railleries de ces petits camarades? Qui ne s’est pas dit que de toute façon on ne plairait jamais ?

madfat

Pendant ces 6 épisodes, Rae écrit dans son journal, elle nous écrit ses angoisses, ses coups de coeur, les sentiments qui la traversent. Sa voix off rythme les episodes et ses répliques à l’humour tranchant contrastent avec ce sujet assez dur.

Outre le fait que l’action soit centré sur l’hitoire de Rae, on parcours d’autres malaises d’ado : l’anorexie, les troubles psycholigiques, la popularité, les relations mére/fille, l’homosexualité …. Sans trop en faire, la série parle avec simplicité et franchise de ces sujets qui ne sont pas forcément abordés du point de vue des jeunes adultes. Or c’est à cet age là qu’on se construit…

Rae va lutter et avancer avec l’aide de son psy, de ses amis mais surtout grace à la volonté et le besoin d’etre considérer comme une personne normale.

madfat2

Pour finir, il ne faut pas oublier de parler de la bande son de la série! L’action se déroulant à la fin des années 90, on réecoute avec plaisir les grands tubes British comme : Blur, PJ Harvey, Beck, Garbage, Oasis… Une bande son qui évoque un age rebelle et une envie de se démarquer.

Pour moi, c’est une des meilleures séries réalisée dernièrement! Elle va droit au but et ne subit pas l’hypocrisie de certaines séries ou films Américains où tout est bien qui finit bien! Non My Mad Fat Diary est un bel exemple de sincérité et d’espoir. Elle me touche d’autant plus qu’en 1996, j’avais 14 ans et que quand tu fais 1m80 à 14 ans et bien tu te sens pas vraiment bien dans ton corps!

my-mat-fat-dairy-review-1

A voir et à revoir sur le site de Channel 4OD .

15 Choses qu’il faut savoir sur les Argentins!

Après deux mois et des bananes passés à Buenos Aires pour le boulot, je reviens dans la froid de l’hiver Londonien. Le choc est rude heureusement que la vie est pleine de copains et de nouveaux projets! 

Pendant deux mois j’ai bossé dans un cadre utopique, au soleil et avec des personnes formidables! La vie est faite de rencontre et j’ai été plus que gâtée! 

Un petit résumé de ce qu’il faut savoir de nos cousins Latins d’Amérique du Sud!

 

1/ L’Argentin ne respecte aucune limitation, ni ne fait attention à son prochain en voiture! La route c’est la jungle! 

2/ Tout le monde fume et surtout n’importe où ! Le chauffeur de taxi, le barman du Night Club, le guichetier du métro,  le DJ du bar de Recoleta…  Même La Baronne et la Princesse devant un panneau interdiction de fumer! Du grand n’importe quoi! 🙂

3/ Buenos Aires est une ville cher! Avec une inflation de 30%, les prix ont beaucoup augmenté en même pas un an! Certes nous ne sommes pas dans les prix Européens mais pour une ville d’Amérique du Sud on est étonné! Il faut compter environ 50euros pour une fringue, 1.50 euros pour un paquet de clope, 6 euros la bouteille de Whisky…. 

4/ Les Argentins sont sympas! Tu demandes ton chemin dans la rue, ils te l’indiquent sans broncher et même avec le sourire! 

5/ Tu parles pas Espagnol? Et L’Argentin ne parle pas vraiment Anglais!  Pas grave, Les Argentins continuent à te parler comme si tu étais bilingue! Et ça marche, vous arrivez à vous comprendre. 

6/ Si tu sors en boite et que tu es une fille, la plus part du temps, les Argentins te feront danser sans aucune arrière pensée! Enfin en théorie…. 😉

7/ Buenos Aires n’est pas une ville où la sécurité est à son max! Alors attention en vous baladant seuls! Prenez un taxi lorsque vous rentrez tard, c’est plus prudent!

8/ C’est vrai que leur viande est bonne, très bonne mais arrêtons de dire qu’on peut la couper à la petite cuillère 🙂

9/ Le rythme Argentin est facile à suivre! On ne se prend pas la tête et c’est pas si grave d’arriver en retard! Par contre, quand l’heure de boulot est terminé on reste pas plus de 2 minutes en rab! 

10/ Buenos Aires se situe dans une cuvette, alors attention aux orages qui sont très très impressionnant! Pour l’anecdote ,il y a eu un gros orage une fois qui a fait éclater la baie vitrée de l’appart à côté du mien!
11/ Les Argentins ne portent pas de casque en motos ou en scooter, sinon ça abime la coiffure! (véridique je tiens l’info d’un local, qui a eu un accident de moto, qui l’a dit à une personne proche de mon entourage!)

12/ Oui c’est vrai, les Argentins mettent du Dulce De Leche partout! le Dulce de Leche , pour les incultes, c’est une sorte de confiture de lait (le vigile m’a un jour raconté comment cette merveille pour mes papilles, a été inventé! Je vous raconterai ça bientôt!). Donc le Dulce de Leche se trouve partout, dans tous les gâteaux: Facturas (viennoiseries), Masas (petits sablés) ou encore sur les crêpes de chez Carlito’s!!!!

13/ Les boites ne sont pas réservés qu’aux Jeun’s! J’ai vu La Baronne danser avec un petit papi et un autre papi emballer une jeunette! Et un minstrel virevolter avec une dame aux cheveux blancs! Vive l’Argentine!

14/ Les males Argentins sont galants: Ils vous tiennent la porte, vous laisse passer dans les escaliers, vous appelle petit coeur ou Princesse, les taxis attendent que vous soyez rentrer chez vous avant de repartir… Tout ça dans un seul but: vous mater les fesses ou le sein gauche!!! 😉

15/ Les Argentins doivent avoir du sang Anglais dans les veines! Ils font la queue bien sagement à l’arret de bus!

ps: A l’heure où j’update ce post, le Pape est Argentin… Un signe qu’il faut que je reparte? Dieu? 😉

 Image

 

Promenade….

Visitbritain shop organise un concours! Il s’agit de raconter son Londres préfèré, de parcourir ses rues, ses endroits, ses monuments avec vous. Je me laisse prendre au jeu et vous emmène en balade dans mon London à moi!

C’est Dimanche et moi je n’aime pas les Dimanches! Je ne vais pas revenir dessus , voici le lien: https://emilondonblog.wordpress.com/2010/12/05/dhabitude-je-hais-les-dimanche-ou-lucky-day/ qui vous expliquera mon avis sur le sujet! Contre le cafard du Dimanche, je vous propose un petit tour dans le Londres que j’aime et dont je ne me lasse pas! C’est parti mon Kiki!

Vers 10h, je prends le métro direction London Bridge! Ce quartier qui borde la Tamise est un endroit idéal pour se balader! Prenez la sortie Borough Market afin de passer par ce marché si célèbre. Il parait que Jamie Oliver y fait ses courses! Dégustez les produits typiques tout en longeant le fleuve.

Nous passons devant le prestigieux Shakespeare Globe. Ce théatre est presque la réplique exacte du théâtre créé à l’époque de Shakespeare! Certes il n’est pas placé au même endroit qu’à sa 1ère construction mais l’architecture est la même! Il se visite mais surtout on peut y voir des pièces de théâtre de Juin à Septembre! (Le plus souvent celles du plus célèbre dramaturge au monde!).

Copyright Ellie Kurttz

Nos pas nous amènent ensuite à la Tate Modern! Un de mes musées préférés, un endroit où j’aime me réfugier lorsque je manque d’idées ou quand je dois me vider l’esprit! Comme la majorité des musées Londonniens, il est gratuit (sauf l’accès aux expos temporaires!). C’est une ancienne usine, le batiment est magnifique avec sa cheminée imposante qui se remarque à des kilomètres à la ronde et son hall qui n’en finit pas!

tate

Vous y verrez du Turner, du Picasso, du Duchamp, du Warhol et en ce moment du Lichtenstein! Ceux qui sont hermétiques au moderne et bien… ouvrez votre esprit! 🙂

tate2

Si il fait beau , je prends une part de Carott Cake sur le toit du bâtiment! Une spécialité Anglo-Saxone qu’il faut absolument gouter! Moment suspendu en hauteur!

DSCN4612

Continuons notre balade en traversant la Tamise grâce au Pont Millennium, construit en 2000, c’est le premier pont avoir été construit depuis Tower Bridge en 1894! L’occasion de prendre de belles photos! Au loin le London Bridge, à notre gauche les anciens Docks….

Nous arrivons maintenant à St Paul, là où la Famille Royale se rend de temps en temps pour écouter la parole de Dieu, là aussi où les insurgés avaient planté leur tentes il y a deux ans! Contraste intéressant….

Lorsque vous contournez St Paul, vous arrivez aux portes de la City . La City, le Dimanche est désertée, les traiders et autres rois du monde sont tranquillement à la maison! J’aime me promener dans ce quartier au milieu des immeubles immenses aux parois de verres. Ouvrez l’oeil, vous pourriez , au détour d’une rue, tomber sur une église ou un vieux pub datant de la fondation de la ville! Comme je ne raconterai pas l’histoire de Londres ici, pourquoi ne pas faire un mini détour par le Museum of London? Ce musée très bien conçu, vous invite à découvrir Londres à travers les siècles!

On reprend notre balade pour se rendre au coeur de la City, à Spitafields Market.

Il s’agit, encore une fois, d’un endroit d’antan! D’abord un marché à la viande, un lieu où les plus pauvres se retrouvaient, c’est devenu au fil du temps, un endroit branché, trendy où la plus part des Londoniens passent leur Dimanche! Vous pourrez déjeuner des plats du monde en vous asseyant sur d’immenses tables de pic-nic tout en contemplant les « graffitis », les street art comme on dit ici. Ou si le temps ne le permet pas et que vous préfériez être assis dans un sympathique resto, je vous conseille d’aller dans Brick Lane. The RUE Indienne de Londres! Les resto à consonance Indie se marchent dessus! Les serveurs seront ravis de vous crier dans les oreilles que leur resto est meilleur que celui du voisin!

IMAG0037

Après un déjeuner revigorant, il est temps de faire du shopping à la sauce Londonienne! Ici les magasins de fringues vintages se donnent la main! Vêtements, accessoires, 33 Tours…. Il y en a pour tous les goûts! Et si vous n’aimez pas les choses qui sentent le renfermé, de jeunes créateurs seront ravis de vous montrer leur dernière création!

afternoon tea12

Pour finir cette journée intense mais totalement typique, rendez vous au célèbre Pub « Ten Bells », sur Spitafields, près de l’église . C’est ici que Jack L’Eventreur venait repérer ses proies! Attention à bien regarder derrière vous! 🙂 N’oublie pas de prendre votre pint et d’admirer les belles mosaïques!

Et voilà! Fourbue mais heureuse, je reprends le métro à Liverpool Street Station! Je vais bien dormir moi! Et vous?